LE SALAIRE MINIMUM

L'ÉCONOMIE EN 2 MINUTES (OU MOINS)

Un concept bien connu des jeunes en recherche d’emploi, le salaire minimum est défini comme le taux horaire minimum, prescrit par la Loi, que doit recevoir un travailleur. Puisque les lois en matière de travail relèvent des provinces en vertu de la Constitution canadienne, ce sont les gouvernements provinciaux qui fixent le taux horaire minimum, qui varie par conséquent d’une province à l’autre.

Dans des économies de marché où ce sont les lois de l’offre et de la demande qui déterminent le prix des biens et services, le salaire minimum représente donc une anomalie en quelque sorte puisqu’il est établi de façon législative (plutôt que par ce que le marché est prêt à payer). Les gouvernements justifient cette intervention en disant que le salaire minimum sert des objectifs sociaux plus importants que l’autonomie des marchés (comme la lutte à la pauvreté, par exemple). Ainsi, le salaire minimum vise d’abord et avant tout à assurer que les salaires de ceux qui travaillent ne soient pas déterminés par les entreprises (qui pourraient chercher à garder ces salaires le plus bas possible), mais soient plutôt fixés, de façon plus neutre, par l’État, afin d’assurer des conditions minimales en terme de rémunération.

Bien que le salaire minimum établisse un minimum en-dessous duquel on ne peut (légalement) aller, cela ne signifie pas pour autant qu’il constitue un salaire suffisant, c’est-à-dire un niveau de revenu qui permet de satisfaire aux besoins de base. Les besoins de base comprennent le logement, les vêtements et la nourriture et les montants qui y correspondent vont varier selon l’endroit où on se trouve. Il ne faut pas non plus confondre les besoins de base et les besoins de subsistance (qui, eux, représentent le minimum nécessaire pour demeurer en vie). Quant au seuil de la pauvreté, celui-ci correspond au revenu minimum d’un ménage qui désire se nourrir de façon adéquate et se procurer certains articles au-delà des besoins de base. Là aussi, le revenu qui constitue le seuil de pauvreté peut varier considérablement d’un pays à un autre. Enfin, on parle aussi de plus en plus de revenu minimum garanti, qui consiste en une aide aux citoyens qui disposent d’un revenu inférieur au minimum prévu afin de garantir qu’ils puissent atteindre ce minimum.

Peu importe la forme qu’elles prennent, les mesures qui visent à combattre la pauvreté et rétablir un certain équilibre en terme de revenu (en particulier le salaire minimum) ne font pas l’unanimité : alors que plusieurs prétendent que ces mesures sont insuffisantes et que le salaire minimum est beaucoup trop bas (la redistribution de la richesse ne se produit pas), d’autres affirment que le salaire minimum contribue à aggraver les problèmes sociaux en entraînant des hausses de l’inflation et du chômage. Dans ce dernier cas, l’argument est le suivant : d’abord, un salaire minimum qui se situe au-delà du point d’équilibre entre l’offre et la demande a pour effet de réduire la demande pour des travailleurs alors que les entreprises se tournent vers d’autres alternatives pour assurer la production (comme les robots ou la relocation de l’entreprise, par exemple). Ensuite, des salaires plus élevés vont se traduire en une hausse du prix de vente des produits, ce qui va diminuer la consommation et, par conséquent, les besoins en main-d’oeuvre puisqu’il faudra diminuer la production.

On voit donc que bien positionner le salaire minimum entre les objectifs sociaux et économiques est un exercice délicat qui peut avoir plusieurs répercussions sur la société. Dans cet exercice, les pays (et, au Canada, les provinces) sont en quelques sorte en compétition les uns avec les autres : un salaire minimum trop élevé et les entreprises risquent de s’établir (ou de déménager) ailleurs; un salaire minimum trop bas et la main-d’oeuvre risque d’aller chercher de meilleures conditions là où elles se trouvent.

EN IMAGES

LEXIQUE

Salaire suffisant :
Living wage
Besoins de base :
Basic needs
Besoins de subsistance :
Subsistence needs
Seuil de la pauvreté :
Poverty line
Ménage :
Household
Revenu minimum garanti :
Guaranteed minimum income

QUIZ

Quel type de besoins : le minimum nécessaire pour demeurer en vie ?

Besoins de subsistance

Quel type de besoins : des besoins comme le logement, les vêtements et la nourriture ?

Besoins de base

Quel type de besoins : besoins d'un ménage qui désire se nourrir de façon adéquate ?

Seuil de la pauvreté

Quel type de besoins : taux horaire minimum que doit recevoir un travailleur ?

Salaire minimum

SOURCES